Un jour dans le monde d’après !

Le Rêve de Matthias

Ce n’était plus vraiment l’heure du confinement bien au contraire. Matthias ne s’attendait à rien mais ce dimanche 14 juin était bien parti pour être un jour d’après ! Après le stress des mois passés, après l’obligation de rester entre quatre murs, il était cette fois-ci question de rencontres, de rires, de sourires et surtout de liberté.

Avec cette générosité dont ils savent faire preuve, ce sont Jeanne, Alexandre, Samuel, Fabrice et Jean-Pierre qui sont venus à sa rencontre avec leurs si belles “carrosseries” . Porsche, Ferrari, Mustang, Mac Laren, Mercedes, rien que ça ! Les six bolides étaient réunis et postés en embuscade sur un parking de Flagey-Rigney. Moteurs vrombissants, Matthias n’avait plus qu’à découvrir avec Stéphane et Mary ses parents, le spectacle qui l’attendait. Peut-on décrire la scène ? L’ineffable n’est pas qu’un mot il est aussi une réalité. Matthias était sans mots, les larmes de sa Maman et les sourires de son Papa en disaient long sur le degré d’émotion que nous étions en train de vivre. Passé la surprise, Matthias nous fit une confidence : “C’est le plus beau jour de ma Vie !” Objectif atteint, tout le reste n’allait être que la démonstration d’une évidence. Matthias était HEUREUX et nous n’avions plus qu’à nous laisser vivre à ses côtés. Avec humour et non sans malice, Matthias découvrit immédiatement chaque véhicule. Quittant son fauteuil il pouvait, avec l’aide de son papa, siéger dans chacun d’eux. Il fut ébloui par l’élégance Ferrari, impressionné par la puissance de la Mac Laren, charmé par la Mustang, ce mythique pur sang venu tout droit des Etats-Unis sans oublier le bleu océan de Porsche et enfin, cerise sur l’enjoliveur, un coupé Mercedes de toute beauté. Et comme si le tableau n’était pas suffisant, le ciel allait avoir la bonté de nous offrir de belles lumières d’une fin de printemps.

Allions nous en rester là ? Non, pilotes et bolides étaient impatients, il fallait quitter les lieux pour mieux y revenir mais pas avant d’avoir laissé quelques traces d’accélérations sur le bitume des routes alentours. Parce qu’ils sont de vrais pilotes, Matthias et ses invités ont pu apprécier ce que chacun des bolides pouvait exprimer. Après une rapide (et ce n’est pas un vain mot) portion d’autoroute, le cortège déambula sur les départementales des environs. Matthias eu le temps de goûter chaque particularité, chaque accélération, sachant que tous les pilotes veillaient à ce qu’il puisse en toute sécurité vivre pleinement chaque minute. Après plus d’une heure et demie, la chevauchée revint à domicile mais ce n’était pas le temps des au revoir bien au contraire. Un goûter nous attendait, un beau gâteau et une avalanche de cadeaux. Miniatures, posters, livres, casquettes allaient tomber du ciel et en point d’orgue, une nouvelle surprise. Un complément au Rêve et pas n’importe lequel ! Matthias découvrit qu’il allait le mois prochain avec son Papa et Michel (bénévole accompagnateur) en Allemagne découvrir deux grands musées de l’automobile. L’impressionnant musée Mercedes et son voisin, le musée Porsche, tout deux dans la belle ville de Stuttgart. Les 28 et 29 juillet, sans autre effort que de monter dans la voiture qui viendra les chercher, il n’aura qu’à se laisser guider jusqu’au “paradis” de l’élégance automobile allemande.

Nous aurions pu rester là, auprès de lui toute cette fin d’après midi mais il fallait se résoudre à nous quitter. Nous pouvions lire dans chaque regard que nous venions de vivre un très beau moment. Matthias était ce jeune garçon qui venait de nous donner ce que nous étions venus chercher, un amour puissant qui transcende toutes les particularités. Nous l’avions découvert un instant plus tôt mais il était devenu un familier, un ami, un super garçon que nous n’allions pas manquer d’embrasser tendrement sans plus vraiment imaginer ce qu’auraient dû être les gestes barrières.

Matthias, Mary, Stéphane, l’association n’a été qu’une opportunité, l’essentiel c’est vous qui nous l’avez apporté.

Rendez-vous le mois prochain, dans les mains de Michel, vous allez adorer!

Bon Rêve sur Stuttgart et à bientôt chez vous pour vous remettre l’album souvenir que Franck va nous préparer.

Bises

Christophe