Semons l’espoir et la maison des familles à Besançon

La magifique maison des familles sur le site de Minjoz à BESANC0N

 Historique

L’association SEMONS L’ESPOIR a été créée il y a 20 ans par Pierre & Charlyne Dornier. 

Le couple a passé plusieurs mois et années à l’hôpital NECKER où leurs filles ainées Valérie et Emilie, toutes deux atteintes de leucémie, ont été traitées.

Ils ont alors mesuré l’importance d’être soutenu dans de pareillles épreuves et ainsi eu la volonté d’aider l’équipe « Parents, Enfants, Médecin » qui se battent à l’hôpital contre la maladie.

La première opération créée en 1989 pour soulever des fonds : « PARTAGEONS NOTRE PAIN », en partenariat avec M. Pierre BICHET, artiste Pontissalien qui a généreusement mis à disposition de l’association ces lithographies, reproduites en format « cartes », et le Président du syndicat des boulangers du Doubs, à l’époque M. Maurice FLEURETTE.

32 boulangers de Pontarlier, Morteau, Frasne, Levier, Valdahon, Besançon… se sont investis dans cette opération dont l’objectif était d’aider les enfants malades à mieux vivre l’hôpital en finançant l’achat de matériels, jeux et jouets pour améliorer leurs conditions de vie pendant leur hospitalisation.

Très rapidement, l’action s’est étendue dans tout le département, puis la région avec le soutien de nombreux boulangers et autres commerçants de proximité.

En 2014, l’association pilote la 20ème opération « PARTAGEONS NOTRE PAIN ».

Améliorer les conditions d’accueil et soutenir les familles, tels sont les objectifs de l’association SEMONS L’ESPOIR.

En 1994, les « SOMMETS DE L’ESPOIR », projet d’Emilie DORNIER, permettent à la première cordée, réunissant « Parents, Enfants, Médecins », de tutoyer les sommets à 4000 m d’altitude.

Un message fort à l’occasion de ces séjours qui réunissent des enfants ayant connu la maladie, à travers leurs ascensions ils témoignent de leur courage et leurs capacités à se dépasser.

 Chaque année depuis 1994, la cordée Franc-Comtoise réalise des ascensions, en 2019 nous fêterons les 25 ans !

En 1995, Emilie rechute de sa leucémie.

Les amis se mobilisent pour soutenir l’association SEMONS L’ESPOIR et créent la troupe des ETOILES NOIRES.

Emilie décède en 1997.

Ses parents, les bénévoles impliqués dans l’association continuent les actions pour améliorer le quotidien des enfants hospitalisés et leurs proches.

Progressivement les actions organisées par l’association se multiplient :

les vendanges de l’Espoir :

Depuis 1998, des vignerons jurassiens s’associent à l’Association Semons L’Espoir dans le cadre des Vendanges de L’Espoir qui, chaque année, réunissent des familles, amis, personnels médicaux et enfants ayant vécu la maladie.

De ces journées de rencontre et de partage sont issues les Cuvées de L’Espoir, (cépages jurassiens) mises en vente par les membres de l’association pour aider à financer les actions de Semons L’Espoir, comme la Maison des Parents de Franche-Comté.

Placées sous le signe de la solidarité et la convivialité, les Vendanges de L’Espoir sont un véritable témoignage d’espoir pour les enfants en cours de traitement et les familles qui luttent contre la maladie, avec 350 vendangeurs bénévoles réunis chez 13 vignerons. De très belles journées qui se terminent par un vin d’Honneur.

– Les nuits de l’Espoir :

LES ETOILES NOIRES sont nées lorsqu’ Emilie, 17 ans, rechute d’une leucémie.

Ses amis, décident d’aider l’association SEMONS L’ESPOIR créée par ses parents pour améliorer les conditions de vie des enfants malades à l’hôpital.

Les Etoiles Noires comptent aujourd’hui une cinquantaine de danseurs, chanteurs, musiciens, techniciens… tous bénévoles.

Certains d’entre eux ont connu la maladie (cancer, leucémie). Leur présence sur scène est un véritable message d’espoir pour ceux qui luttent à l’hôpital.

Ces spectacles sont de vraies bouffées d’Espoir, de Bonheur, de Joie, pour tous les enfants malades et pour leur entourage. Pendant l’espace d’une soirée, ils s’évadent de leur quotidien des rêves plein les yeux.

Les ETOILES NOIRES aujourd’hui, c’est 9 spectacles à travers la Franche Comté,  environ 10 000 spectateurs sur toute la tournée.

Le Loto De L’Espoir :

Pour soulever des fonds supplémentaires, l’association organise un MEGA LOTO (de 10 h en collaboration des amis des 10 heures du loto) à LEVIER.

L’association bénéficie depuis longue date du soutien de la Fondation des Hôpitaux de Paris, de France, des Ligues contre le cancer, et des collectivités territoriales.

De fil en aiguille, les Francs-Comtois sont devenus un acteur de solidarité incontournable de l’association. Chaque année, de nombreuses actions sont organisées, par d’autres, au profit de SEMONS L’ESPOIR.

            De plus, l’association est reconnue d’intérêt général, de ce fait, elle peut en retour de dons éditer des reçus fiscaux ouvrant droit à des déductions fiscales.

Les différentes opérations, entre 1989 et 2000, ont permis de récolter les fonds nécessaires à la création de la MAISON DES PARENTS; qui a ouvert ses portes en 2001 dans l’enceinte de l’hôpital St Jacques. Chaque année c’est près de 1 000 familles qui sont accueillies.

Du fait du déménagement des services hospitaliers de Saint-Jacques vers le C.H.R.U. Jean MINJOZ fin 2012, l’association s’est lancée dans un projet d’envergure : la construction de la Maison des Familles. Elle a ouvert ses portes en janvier 2015.

 Parce que la maladie représente un traumatisme et une rupture avec la vie normale, la présence des parents, de la famille et des amis auprès du patient malade est nécessaire.

Une structure d’accueil est indispensable.

            C’est le projet de Semons l’Espoir qui regroupe des bénévoles (familles, amis, ou jeunes ayant parfois connu la maladie) afin de sensibiliser sur les besoins des patients hospitalisés et de trouver les moyens d’améliorer leurs conditions de vie à l’hôpital.

            La Maison des Familles

Elle a été construite à proximité du CHRU Jean-Minjoz, et du Pôle Cancer-Bio-Santé.

            Cette nouvelle structure permet d’accueillir les parents d’enfants hospitalisés, des adultes accompagnants, d’autres adultes, ainsi que des patients recevant des soins en ambulatoire.

Dans le nouvel environnement à flanc de colline, elle joue un rôle d’accueil considérable.

Capacité d’accueil et environnement :

La Maison des Familles comporte 33 chambres, dont 2 adaptées aux personnes à mobilité réduite et une chambre familiale de 4 lits, soit un total de plus de 70 lits. Un soin particulier est donné à architecture et à l’atmosphère de ce lieu d’espoir, de convivialité et de fraternité, pour le bien-être des familles qui accompagneront leurs proches, adultes ou enfants.

Cette Maison est construite au sein du Jardin de l’Espoir, véritable écrin de verdure dominant l’univers minéral de l’hôpital.

Le parti architectural :

Face à l’hôpital, le bâtiment accompagne le paysage. Il domine les troncs élancés, les cimes des sapins et l’ondulation des montagnes Franc-Comtoises.

En retrait, les chambres se lovent autour d’un atrium qui, tel un cloître, confère à l’âme du lieu la sérénité. Le parti constructif appelle aux savoir-faire des entreprises et artisans locaux en alliant leurs techniques ancestrales avec celles d’avant-garde pour la mise en œuvre des travaux.

Sur une assise en maçonnerie qui, au contact du sol abrite les espaces jour et de convivialité, une structure à ossature bois construit les chambres qui se développent sur 2 niveaux autour de l’atrium.

Les tuiles en terre cuite parées des outeaux en zinguerie couronnent l’ensemble en ciselant la silhouette du bâtiment sur l’horizon de la colline

Déroulement des travaux :

Mars 2011 : dépôt du permis de construire

Août 2011 : obtention du permis de construire

Décembre 2012 : signature don du terrain Conseil Général du Doubs

Janvier 2013 : démarrage des travaux de maçonnerie

Juin 2013 : démarrage de l’ossature bois

Septembre 2013 : démarrage du second œuvre

Novembre 2013 : Mise hors d’eau hors d’air

Mars 2014 : Réception des travaux

Janvier 2015 : Ouverture de la MAISON DES FAMILLES

Philosophie de la MAISON DES FAMILLES :

«  Lorsque l’hôpital vous éloigne, la Maison des Familles vous rapproche ».

Nos missions :

  • un rôle d’hébergement et de soutien aux familles d’hospitalisés et aux patients.
  • un lieu de solidarite, pendant et après la maladie.
  • un rôle d’animation au sein du CHRU MINJOZ, mais également en lien avec les équipes hospitalières Francs Comtoises et le réseau associatif local.

Laisser un commentaire